Ce que j’aurais aimé que l’on me dise avant de faire une thèse en tant qu’étranger en France

Aug 29, 2022 · 11 min to read

Se lancer dans un doctorat après un Master, une école de commerce ou d’ingénieurs, n’est pas une décision que l’on prend à la légère, surtout lorsqu’on est étranger et que l’on désire s’installer en France. Le doctorat est en effet une formation de longue durée de trois ans qui est très exigeante intellectuellement. Toutefois, elle peut se révéler un choix stratégique pour une carrière, à condition de choisir le bon sujet de recherche et de savoir le valoriser. Voici l’essentiel de ce que vous aurez aimé qu’on vous dise avant de faire votre thèse en France.

Qu’est-ce que c’est que le Doctorat ?

Le doctorat est un diplôme de niveau Bac+8. On l’obtient après trois années d’études au moins principalement consacrées à la recherche puisqu’il faut produire une thèse et la soutenir devant un jury. Le doctorat peut s’effectuer dans toutes les disciplines scientifiques : sciences dures (mathématiques, physique, chimie...), mais aussi dans les sciences humaines et sociales (lettres, économie, histoire, philosophie, sociologie…). L’obtention du diplôme va de pair avec celui du très prestigieux titre de docteur, reconnu internationalement comme le plus haut niveau d’études.

Il faut noter que les médecins doivent aussi présenter une thèse afin de pouvoir exercer. Toutefois, il s’agit d’un Diplôme d’État de docteur en médecine et pas d’un doctorat au sens universitaire. Pour obtenir ce titre, ils doivent donc poursuivre leurs études dans le cadre universitaire.

Pour se lancer dans un doctorat, la première condition est d’avoir obtenu ou d’être en cours d’obtention d’un diplôme au grade Master. Ceci avec un bon, voire très bon niveau, en ayant notamment démontré sa capacité à mener des recherches dans le cadre de son mémoire de Master. Opté pour un Master 2 recherches est évidemment un plus, mais ce n’est pas la voie exclusive. De nombreux docteurs viennent d’écoles de commerce, d’ingénieurs, de Sciences Po, bien sûr de l’ENS, et bien d’autres formations.

Ensuite, il faut pouvoir définir un sujet original de thèse, puis trouver un laboratoire avec un maître de thèse qui accepte de suivre vos travaux, et éventuellement une entreprise qui souhaite cofinancer vos travaux.

Évidemment, il faut que cette formation s’inscrive dans votre projet professionnel et qu’elle corresponde à votre personnalité (autonomie, rigueur, grosse capacité de travail, compétences en langues étrangères…), tout en étant pas juste un moyen de repousser son entrée sur le marché du travail.

Quel titre de séjour choisir pour sa thèse en France lorsqu’on est étranger ?

Puisque vivre en France en tant qu’étranger est généralement soumis à la détention d’un titre de séjour, il faut pouvoir choisir le bon afin de réaliser aisément sa thèse et de penser même à la vie après cette thèse. À cet effet, le titre de séjour « passeport talent » ayant la mention « chercheur » peut être l’un des meilleurs choix.

Un titre de séjour pluriannuel pour le doctorant et sa famille

C’est en vertu de l’article L 313-20, 4° du Code de l’entrée et du séjour des étrangers et du droit d’asile (CESEDA) que le doctorant étranger bénéficiant d’un contrat d’enseignement et/ou de recherche peut demander un titre de séjour « passeport talent » portant la mention « chercheur ». L’élément clé pour l’obtention de ce titre de séjour est la « convention d’accueil » qui doit être visée par le référent responsable de l’accueil, généralement le directeur de thèse et l’établissement d’accueil. La durée du titre de séjour délivrée est alignée sur celle du contrat de travail pour une durée maximale de quatre ans.

Le conjoint et les enfants du titulaire de la carte de séjour « chercheur » bénéficient de plein droit d’une carte de séjour « passeport talent (famille) » dans les conditions prévues à l’article L 313-21 du CESEDA. Le titre de séjour « étudiant », contrairement au titre de séjour « chercheur », n’ouvre pas le droit au séjour à la famille du doctorant. En pratique, il faudra se rapprocher du directeur de thèse et du directeur du centre de recherche pour exposer le projet de demande de titre de séjour « chercheur » et la nécessité d’obtenir une convention d’accueil pour ce faire.

Mieux, la plupart des Universités sont dotées d’un bureau d’accueil international ou d’accueil de chercheurs étrangers/internationaux. Ce bureau est un interlocuteur à privilégier dans les démarches de demande de titre de séjour « chercheur ». Par ailleurs, pour vite obtenir son rendez-vous en préfecture afin de déposer son dossier de demande de titre de séjour, l’étranger peut faire sa réservation sur le site https://rdvprefecture.com.

Un titre de séjour au-delà de la fin du contrat et jusqu’à l’expiration des droits à l’allocation d’assurance chômage

Depuis une loi en date du 22 juillet 2013, le titre de séjour « chercheur » ne peut être retiré du seul fait de la fin du contrat qui en a justifié la délivrance (article R 311-14, 8 ° du CESEDA). Ainsi, lorsque le doctorant étranger titulaire d’un titre de séjour « chercheur » se trouve involontairement privé de son emploi, notamment au regard de la fin de son contrat à durée déterminée, son titre de séjour est renouvelé pour une durée égale à celle de ses droits à l’allocation d’assurance chômage (article L 313-20 du CESEDA).

Par ailleurs, le titre de séjour « chercheur » figure sur la liste des titres de séjour ouvrant droit à l’inscription sur la liste des demandeurs d’emploi (article R 5221-48, 3 ° du Code du travail). En somme, à la fin de son contrat de travail en vue de mener des travaux de recherche et/ou de dispenser des enseignements, le doctorant étranger titulaire d’un titre de séjour « chercheur » a droit à l’inscription sur la liste des demandeurs d’emploi et à l’allocation d’assurance chômage s’il remplit les autres conditions requises et au renouvellement de son titre de séjour aussi longtemps qu’il bénéficiera de l’allocation d’assurance chômage.

Le doctorant étranger titulaire d’un titre de séjour « étudiant » s’il peut prétendre au renouvellement de son titre de séjour sur la base de son inscription en doctorat ne peut bénéficier de l’allocation d’assurance chômage à la fin d’un contrat d’enseignement et/ou de recherche, le titre de séjour « étudiant » ne figurant pas sur la liste des titres de séjour ouvrant droit à l’inscription sur la liste des demandeurs d’emploi.

Il est possible que certains agents du Pôle Emploi puissent montrer quelques réticences à inscrire les bénéficiaires d’un titre de séjour « chercheur » parce qu’ils n’ont pas connaissance de l’évolution de la législation en 2013 ou parce qu’ils n’ont jamais eu l’occasion de traiter une telle situation. Par contre, s’ils demandent auprès de leurs supérieurs, cela devrait passer. Dans tous les cas, n’hésitez pas à rassembler un argumentaire fondé sur les différents textes précités afin de faire valoir vos droits. Les voies de recours sont, en principe, précisées sur la notification du refus d’inscription sur la liste des demandeurs d’emploi.

La possibilité de solliciter une carte de résident

Le doctorant étranger bénéficiaire d’un titre de séjour « chercheur » peut prétendre à la carte de résident qui a une durée de dix ans. Ceci au terme de cinq années de résidence régulière et ininterrompue en France sous le couvert du titre de séjour « chercheur » dans les conditions prévues à l’article L 314-8 du CESEDA. Le titre de séjour « étudiant » est exclu des titres de séjour ouvrant la possibilité de solliciter une carte de résident. De plus, la durée de cinq années requises pour pouvoir introduire une demande de carte de résident est réduite à trois pour les ressortissants d’États ayant conclu avec la France un accord bilatéral contenant une clause en ce sens.

Quel est le contenu de la formation pour le doctorat en France ?

La thèse constitue la pierre angulaire du doctorat. Son principe, défendre une position à propos d’un sujet précis, laquelle doit être basée sur des recherches telles que les expériences, les observations, les lectures, les croisements de sources... Ces travaux devront être présentés dans un manuscrit de plusieurs centaines de pages. Bien évidemment, le directeur de thèse est là pour guider le candidat, l’aider à définir son sujet et à avancer dans ses recherches ou ses expériences. Un volet de formation « académique » peut aussi être prévu, avec des heures de cours. Toutefois, cela va dépendre du laboratoire de recherche, du directeur de thèse, et du fait qu’une entreprise soit ou non partie prenante du doctorat.

Quels débouchés lorsqu’on fait son doctorat en France ?

Le principal débouché des doctorants reste le poste d’enseignant-chercheur à l’université, que ce soit en France ou à l’étranger. En effet, les docteurs s’exportent très bien à l’international, notamment si votre domaine de recherche est pertinent et que vous savez « vendre » ces recherches. Toutefois, parce que les places sont chères dans le monde universitaire et que tout le monde ne souhaite pas y faire sa carrière, il est tout à fait possible de viser des postes dans l’administration publique par le biais des concours, ou dans le privé et notamment dans l’industrie.

En effet, le doctorat permet d’acquérir des connaissances pointues dans une discipline particulière, mais aussi de nombreuses compétences que les entreprises recherchent : l’autonomie, la rigueur, une capacité d’analyse et de synthèse ainsi qu’un recul critique. Que ce soit au sein d’un service recherche et développement ou d’une unité stratégique, le doctorant peut représenter un atout indéniable. Tout l’enjeu sera de savoir mettre en valeur sa formation et ses compétences, ce qui n’est pas toujours le fort des docteurs. Néanmoins, l’avantage est que les docteurs savent apprendre !


Need an appointment at the prefecture?

336 prefectures and sub-prefectures, 734 types of meetings. Unlimited real-time email and SMS alert. No account creation. 9.90€

Get an appointment

Get your appointment in 15 days on average

About

Rendez-vous Préfecture offers you to be alerted instantly as soon as an appointment is available in your prefecture, which works for all types of appointments and in all the prefectures and sub-prefectures of France.

© 2022 Rendez-vous Préfecture