Faut-il mieux immigrer en France ou en Espagne ?

Jul 12, 2022 · 12 min to read

L’immigration est le fait de se rendre légalement dans un pays différent de celui de sa nationalité. La personne immigrée peut s’y installer pour une période déterminée. Elle y réside généralement pour trouver une meilleure condition de vie.

Les pays de l’Union européenne ont opté pour le suivi de diverses directives en matière d’immigration légale : motif professionnel, raison familiale, résidents de longue durée, étudiants et chercheurs.

La France et l’Espagne font partie des pays d’accueil les plus prisés pour s’immigrer. Toutefois, quels sont les points positifs et négatifs à s’installer dans ces deux pays ?

Comment immigrer en France ?

La population d’immigrés en France augmente en nombre et en pourcentage de la population totale. La France est le premier pays d'Europe qui accueille le plus de migrants. En 2021, la France a compté 7 millions d'immigrés. Ils représentent 10,3 % de la population totale. 2,5 millions des immigrés ont obtenu la nationalité française.

Parmi la population française, un travailleur sur dix est immigré. La répartition est comme suit :

  • Ouvriers : 29 % contre 19 % pour les non-immigrés
  • Professions intermédiaires : 17 % contre 27 %
  • Activité indépendante (artisan, commerçant, chef d’entreprise…) : 8 % contre 6 %
  • Les 2% restant travaillent dans le domaine agricole.

De quels pays viennent les immigrés de France ?

En 2021, il a été recensé que 47,5 % des immigrés viennent d’Afrique. 32,2 % sont nés en Europe. Quelques chiffres : Algérie (12,7 %), Maroc (12 %), Portugal (8,6 %), Tunisie (4,5 %), Italie (4,1 %), Turquie (3,6 %) et Espagne (3,5 %).

En France, l’immigration touche trois aspects :

  1. Le motif familial : plus de 89 000 titres de séjour ont été délivrés en 2019.
  2. Les étudiants étrangers : plus de 90 000 titres de séjour ont été délivrés en 2019.
  3. Les immigrants étrangers à forts potentiels : environ 40 000 personnes ont reçu un titre de séjour en 2019.

D’après les statistiques, l’immigration est un facteur positif pour l’économie du pays, car elle participe au rééquilibrage de la courbe démographique et garde le marché du travail actif.

Pour immigrer en France, il faut suivre les points suivants :

  1. Trouver un emploi dans le territoire
  2. Avoir un permis de travail en France
  3. Apprendre à vivre en France
  4. Obtenir la nationalité française

Si une personne désire immigrer en France, elle devra détenir un des documents de séjour suivants :

  • Visa de long séjour (plus de 90 jours)
  • Visa de court séjour (moins de 90 jours)
  • Visa de long séjour valant titre de séjour (VLS-TS)
  • Autorisation provisoire de séjour (APS) : parent d'enfant malade, mission de volontariat
  • Carte de séjour temporaire ou pluriannuelle : vie familiale, salarié/travailleur temporaire, étudiant, stagiaire, au pair, visiteur, entrepreneur
  • Carte de séjour pluriannuelle : passeport talent, travailleur saisonnier, salarié détaché ICT
  • Carte de résident
  • Carte de séjour retraité

Si la personne désirant résider en France est un citoyen d'un pays de l’Union européenne ou vient de la Suisse, elle ne sera pas obligée d’avoir un titre de séjour. Les membres de sa famille qui l’accompagnent et qui sont de nationalité étrangère autre que celle d'un pays de l'Espace économique européenne ou de la Suisse doivent détenir l'une des cartes suivantes :

  • Membre de la famille d'un citoyen de l'UE/EEE/Suisse
  • Séjour permanent - toutes activités professionnelles
  • Un algérien voulant résider en France devra avoir un des titres de séjour ci-après :
  • Visa de long séjour
  • Certificat de résidence de 1 an
  • Certificat de résidence de 10 ans
  • Certificat de résidence retraité

Durant les 2 premiers mois après son arrivée, la personne devra demander un titre de séjour auprès de la préfecture de son département de résidence. Ou elle doit remettre à l’Office Français de l’Immigration et de l’Intégration une demande d’attestation OFII avec son visa pour avoir une carte de séjour.

Elle doit se munir de tous les documents la concernant à son départ : passeport, acte de naissance, certificat de mariage ou de divorce, certificats et diplômes, lettres de référence de ses anciens employeurs, carnet de vaccination, dossier médical, permis de conduire… Une fois installée, elle doit :

  1. trouver un logement
  2. ouvrir un compte bancaire
  3. chercher un emploi si le motif de sa venue n’est pas professionnel,
  4. envoyer ses enfants à l’école ou à la crèche
  5. souscrire des assurances (automobile, maladie, habitation)
  6. payer ses impôts

Quels sont les avantages d’immigrer en France ?

La France s’ouvre aux étrangers et selon différentes analyses un accroissement de l'immigration d'étrangers qualifiés lui sera bénéfique.

  • Échange culturel et initiation à des compétences multiculturelles : échange de connaissances et d’expertise.
  • Éducation et carrière : les étudiants ont la possibilité de poursuivre des études dans des domaines qui n’existent pas dans leur pays d’origine. Ils pourront ainsi intégrer le marché de l'emploi avec les diplômes mieux estimés.
  • Croissance sociale et économique : de l’immigration résulte un effet positif et significatif sur le PIB par habitant. Elle participe à la formation d’un marché mondial ouvert.
  • Répartition de la population : l’immigration permet l’équilibrage de la densité de la population pour les pays confrontés à une pénurie de ressources à cause de leur croissance démographique. De l’autre côté, il y a les pays dont la croissance est faible, mais qui ont des ressources satisfaisantes.
  • Evolution de carrière professionnelle rapide.

Quels sont les inconvénients d’immigrer en France ?

Voici quelques inconvénients de l’immigration en France :

  • Déséquilibre de populations : en cas d’immigration de masse non contrôlée.
  • Transfert de maladies : pour éviter la propagation de certaines maladies, une politique de filtrage des immigrants est mise en place à leur arrivée.
  • Fardeau financier : il existe des frais pour fournir des ressources utiles aux immigrants (éducation, santé…) qui sont une charge pour le pays. Il se pourrait alors que la croissance économique engendrée par l’immigration soit annulée par ces dépenses-là.
  • Illégalité et délinquance : les étrangers sont souvent suspectés de collaborer à l’accroissement du vol, de la violence, de la vente de drogue…
  • Fuite des cerveaux : c’est surtout un inconvénient pour le pays du ressortissant surtout si celui-ci fait partie de ses élites talentueuses et instruites. Par contre, c’est  un avantage pour le pays qui le reçoit, car cela contribue à son développement.

Comment immigrer en Espagne ?

L’Espagne est le troisième pays de l’Union européenne qui attire le plus d’immigrés. Selon l'Institut national de la statistique espagnol, en 2020, il a été recensé plus de 6 millions d’immigrés, soit 14,36 % de la population totale. De ce pourcentage, 9,73 % des immigrés viennent de pays non européen.

Pour un citoyen européen voulant immigrer en Espagne, il n’aura besoin que de son numéro d’identification d’étranger (NIE) et du Certificat de Registre de l’UE.

Par contre, si une personne ne résidant pas dans un pays de l’Union européenne désire vivre en Espagne, elle devra demander un titre de séjour. Il en existe 3 sortes :

  1. Le visa de court séjour ou visa Schengen ou visa touristique : pour un séjour de 90 jours minimum.
  2. Le séjour temporaire ou à long terme : il permet de résider en Espagne, pendant plus de 90 jours, mais pas plus de 5 ans. La personne devra demander un permis de séjour régulier et pourra travailler dans le pays légalement durant 2 ans renouvelables.
  3. Le séjour permanent : la personne résidant en Espagne pendant 5 ans de séjour interrompu pourra demander ce type de séjour. Il est renouvelable tous les 2 ans. La personne pourra résider et travailler dans le pays pour une durée indéterminée. Elle pourra demander la nationalité espagnole.

Les conditions à remplir pour avoir la carte de résident de longue durée sont simples. Il faut avoir un passeport, un titre actuel et remplir le formulaire approprié.

Il existe divers types de visas pour aller en Espagne :

  • visa de séjour à but non lucratif
  • visa d’entrepreneur, visa d’investisseur
  • visa d’étudiant
  • permis de travail (régulier, travailleur hautement qualifié ou carte bleue européenne pour travailler dans toute l’UE)
  • membre de famille d’un citoyen européen 
  • titre de séjour pour mariage ou concubinage
  • résidence par enracinement

Quels sont les avantages de l’immigration en Espagne ?

Pourquoi l’Espagne attire-t-elle tant les immigrés ?

  • la population est sociable et sympathique
  • la langue est facile à apprendre
  • la qualité de vie s’améliore de jour en jour
  • le système de santé est bon
  • le coût de la vie est relativement faible
  • le pays est riche en culture et traditions
  • le pays dispose de merveilleux sites naturels

L’immigration a permis un développement économique du pays : amélioration de la richesse par personne et souplesse du marché du travail.

Quels sont les inconvénients de l’immigration en Espagne ?

Les principaux inconvénients sont :

  • le taux de chômage est élevé
  • les lois sur les propriétés sont opaques dans de nombreux domaines
  • le taux de criminalité est élevé dans certaines villes
  • les salaires sont peu élevés

A part l’entrée légale, il est à remarquer que des immigrés en situation irrégulière entrent dans ces pays clandestinement. Cette immigration clandestine apporte des conséquences néfastes au pays :  c’est un facteur de précarité et de vulnérabilité pour les étrangers clandestins et cela est à l'origine de dysfonctionnements en matière d'emploi, enfin c’est la source d'amalgames avec les étrangers en situation régulière. Elle donne alors une image néfaste à cette communauté et détériore son image.


Need an appointment at the prefecture?

336 prefectures and sub-prefectures, 726 types of meetings. Unlimited real-time email and SMS alert. No account creation. 9.90€

Get an appointment

Get your appointment in 15 days on average

About

Rendez-vous Préfecture offers you to be alerted instantly as soon as an appointment is available in your prefecture, which works for all types of appointments and in all the prefectures and sub-prefectures of France.

© 2022 Rendez-vous Préfecture