Comment fonctionne le doctorat en France pour les étrangers ?

Apr 24, 2022 · 12 min to read

Le doctorat est une formation par la recherche, dans un laboratoire de recherche. Il est organisé par l’une des 270 écoles doctorales. Ce travail est couronné par la soutenance d’une thèse devant un jury.

Doctorat ou thèse ?

Le mot thèse est souvent confondu avec le mot Doctorat. Le doctorat est le nom du diplôme que vous obtiendrez, qui est le plus haut diplôme délivré à l’université. Ce diplôme est internationalement reconnu. La période de préparation du doctorat est souvent appelée la thèse, on dit que l’on s’inscrit en « thèse », ce qui signifie s’inscrire en doctorat. La thèse fait référence au document que vous devrez écrire et présenter à un jury pour obtenir votre diplôme de doctorat. On a tendance à parler de « faire une thèse » au lieu de « faire son doctorat », car la thèse en est le plus gros morceau !

Vous devrez réaliser votre doctorat sous la supervision d’un « Directeur de Thèse ». Ce dernier vous guidera tout au long de votre doctorat. Vous devez avoir identifié un directeur de thèse, qui aura accepté de vous encadrer, avant de commencer votre doctorat.

Ou faire son doctorat ?

Le Doctorat se prépare dans toutes les universités françaises ainsi que dans la plupart des grandes écoles d’ingénieur, de management et même d’art, qui sont généralement associées avec une université. Le doctorat est le plus élevé des diplômes internationaux et il s’obtient au bout de 3 ans en sciences « exactes ». On peut aussi obtenir son doctorat en 6 ans en sciences humaines et sociales.

Le doctorat en sciences exactes se fait dans un laboratoire de recherche à temps plein, en interaction quotidienne avec vos collègues. En sciences sociales, le travail se fait bien souvent de manière plus individuelle, et ne requiert pas une présence quotidienne dans un laboratoire de recherche. Vous serez souvent basé à votre domicile, avec la possibilité de venir régulièrement rencontrer votre directeur de thèse et venir travailler à la bibliothèque de l’université ou de l’école. Près de 15 000 doctorats sont délivrés en France chaque année : 46 % en sciences et techniques, 20 % en biologie-santé, 20 % en sciences humaines et 14 % en sciences sociales.

Les écoles doctorales

Rattachée aux 2500 laboratoires de recherche publique répartis sur l’ensemble de la France, chaque École Doctorale fédère plusieurs laboratoires de recherche. Ce sont les Écoles Doctorales qui organisent et encadrent les activités des doctorants, notamment les formations complémentaires en méthodologie, communication, rédaction d’articles scientifique, création d’entreprise, propriété intellectuelle, etc. Ces formations complémentaires correspondent à environ 150 h de cours réparties sur la durée totale du doctorat. Les écoles doctorales organisent aussi votre inscription en doctorat, et organisent, en collaboration avec votre directeur de thèse, le suivi de l’avancement de votre travail.

Rédiger et soutenir sa thèse

En plus des activités expérimentales ou d’étude, vous aurez à rédiger une thèse, qui est un document d’au moins 200 pages. Vous pouvez aussi inclure à votre thèse les articles que vous aurez publiés dans des revues scientifiques. Sa rédaction prouve que vous avez acquis un certain nombre de compétences : esprit de synthèse, sens critique, connaissances bibliographiques, etc.

Une fois la thèse rédigée, elle doit être validée par 2 rapporteurs, et vous aurez ensuite le droit de « soutenir » votre thèse, ce qui signifie que vous pourrez la présenter à l’oral devant un jury. Cette épreuve orale vous permet d’exposer la méthode de recherche et ses résultats avant d’en débattre avec les membres du jury. La soutenance de thèse est généralement publique.

Les différents types de doctorats

Le doctorat simple

C’est la manière la plus courante de réaliser son doctorat, 3 à 6 années dans le même laboratoire de recherche. Et c’est un diplôme français qui sera obtenu. L’inscription et la soutenance de thèse ont lieu dans un seul établissement, et la thèse est réalisée sous la direction d’un seul directeur de recherche.

Le doctorat en codirection

Le doctorat en codirection signifie que vous aurez 2 directeurs de thèse. Un directeur de thèse dans le laboratoire principal, dans l’établissement dans lequel vous êtes inscrit, et un autre directeur de thèse, généralement dans un autre établissement, en France ou dans un autre pays. L’inscription et la soutenance de la thèse ont lieu uniquement dans l’établissement du directeur de thèse principal, ce qui signifie que vous obtiendrez le diplôme de cette université. C’est une modalité intéressante et facile à mettre en œuvre qui vous permet de réaliser votre doctorat dans le cadre d’une collaboration internationale.

Le doctorat en cotutelle

Le doctorat en cotutelle est un doctorat en codirection qui permet de recevoir un diplôme de chacune des universités d’origine des 2 directeurs de thèse. Il se déroule au sein d’un établissement français et d’un établissement étranger et permet la délivrance de deux diplômes délivrés par chacun des établissements. L’inscription se fait dans les deux établissements par le biais d’une convention établissant les modalités de la cotutelle. Dans cette convention tout doit être précisé : dans lequel des deux établissements la soutenance de thèse aura lieu ? Qui paiera les frais de déplacement du jury ?

Chaque année, le doctorant doit s’inscrire dans les deux établissements de rattachement, mais ne doit payer que dans un seul. Ceci doit être aussi précisé dans la convention de cotutelle.

Le doctorat en entreprise (CIFRE)

Faire son doctorat en entreprise est une excellente opportunité pour se confronter au monde économique. Le dispositif CIFRE permet de faire son doctorat dans une entreprise, en lien avec une université publique. Dans ce cas, un peu comme une codirection, vous aurez un directeur de thèse, professeur d’université, et un encadrant dans l’entreprise. Vous êtes salariés de l’entreprise, qui reçoit une subvention de l’état, et vous obtenez un diplôme de l’université. Certaines aides dédiées aux ressortissants de pays étrangers comme l’Inde et le Maroc ou à des programmes spécifiques comme l’EIT Digital encouragent le doctorat en entreprise.

Le doctorat européen conjoint

Le doctorat européen conjoint, ou European Joint Doctorate, a été mis en place par Horizon 2020. Il s’agit d’un programme de financement de la recherche et de l’innovation de l’Union européenne 2014-2020, dans le cadre des actions Marie Skłodowska-Curie.

Le Contrat doctoral

Le Contrat doctoral est un contrat de travail dédié pour les doctorants. Il n’y a pas de condition d’âge ni de nationalité. La durée de ce contrat est de 3 ans renouvelable un an. Il précise l’objet et la durée de la mission confiée au doctorant, la nature des activités à assumer et donne droit aux congés et à l’ancienneté des personnels contractuels de l’État.

Le salaire des doctorants se consacrant exclusivement à leur doctorat est de 1360 € net par mois. Ce salaire est inférieur à celui de ceux qui assument en plus d’autres tâches telles que l’enseignement, la vulgarisation ou des missions d’expertise. Il s’agit là de montants minimums que les établissements peuvent dépasser en fonction de leurs objectifs de recrutement et du profil des doctorants recrutés.

La convention d’accueil

La convention d’accueil est un document administratif qui précise la nature et la durée des travaux confiés au chercheur ou au doctorant. Y sont également précisées les ressources, les conditions d’hébergement et la couverture médicale dont jouit le bénéficiaire.

La convention d’accueil doit être adressée par l’établissement d’accueil à son bénéficiaire. Le chercheur ou doctorant doit ensuite la faire viser par les autorités consulaires de son pays de résidence au moment de sa demande de visa. Cette procédure s’applique si le chercheur ou doctorant est salarié pour conduire des travaux de recherche ou donner des cours, et ce quelle que soit la nature de son contrat. Ceci, que ce soit un contrat de travail, un contrat doctoral, une convention industrielle de formation par la recherche (CIFRE) ou autres.

Les ressortissants d’un pays de l’Union européenne, de l’Espace économique européen, de Suisse ou de Roumanie n’ont pas besoin d’obtenir de convention d’accueil. Il en va de même pour les doctorants algériens dont la situation est régie par les accords franco-algériens du 27 décembre 1968. Si vous venez en France pour suivre un doctorat au sein d’une université française sans financement ou grâce à une bourse, mais sans contrat doctoral ou sans contrat de travail, votre établissement d’accueil peut refuser de vous délivrer une convention d’accueil. Vous devrez alors demander un visa long séjour mention « étudiant ». Pour obtenir ce titre de séjour ou procéder à son renouvellement, vous pouvez vous rendre sur le site https://rdvprefecture.com afin d’obtenir au plus tôt votre rendez-vous en préfecture.

Le visa long séjour « passeport talent – chercheur », le titre de séjour le plus en vue pour une étude doctorale

Le visa long séjour (VLS) mention « passeport talent – chercheur » permet aux titulaires d’un diplôme de niveau au master de séjourner en France pour mener des travaux de recherche ou pour dispenser un enseignement de niveau universitaire dans le cadre d’une convention d’accueil.

Pour un séjour de moins de 12 mois, vous disposez d’un visa valant titre de séjour, appelé VLS-TS « passeport talent — chercheur ». Il est valable durant une année. Dans les trois mois qui suivent votre arrivée en France, vous devez valider votre visa en ligne.

Pour un séjour de 12 mois ou plus, vous disposez dans un premier temps d’un simple visa « passeport talent-chercheur ». Il est valable trois mois et ne vaut pas titre de séjour. Dans les deux mois qui suivent votre arrivée en France, vous devez vous rendre en préfecture pour demander votre carte de séjour pluriannuel mention « passeport talent-chercheur ». Elle est valable pour une durée identique à celle de la convention d’accueil, dans une limite de 4 ans.


Need an appointment at the prefecture?

336 prefectures and sub-prefectures, 686 types of meetings. Unlimited real-time email and SMS alert. No account creation. 9.90€

Get an appointment

Get your appointment in 15 days on average

About

Rendez-vous Préfecture offers you to be alerted instantly as soon as an appointment is available in your prefecture, which works for all types of appointments and in all the prefectures and sub-prefectures of France.

© 2022 Rendez-vous Préfecture