Étudiant non boursier : comment obtenir des aides ?

May 1, 2022 · 11 min to read

Les aides financières ne sont pas attribuées uniquement aux étudiants boursiers. Les étudiants non boursiers peuvent eux aussi solliciter des aides sociales. Étudiant non boursier : comment obtenir des aides ?

Le prêt étudiant garanti par l’État

Il existe des prêts bancaires destinés aux jeunes souhaitant financer leurs études. Le prêt étudiant est l’un d’eux. Il concerne les jeunes certains d’occuper un emploi bien rémunéré au terme de leurs études. Afin de faciliter son obtention, l’État peut même se porter garant.

Il n’y a pas de conditions fixées, pas de caution personnelle exigée ni de conditions de ressources pour contracter ce prêt. Pas besoin non plus de garantie parentale ou d’un tiers. Néanmoins, vous devez être inscrit dans un établissement de l’enseignement supérieur français. Vous devrez être âgé de moins de 28 ans à la date de signature du prêt. Vous devrez être de nationalité française ou posséder la nationalité de l’un des États membres de l’U.E. ou de l’E.E.E., à condition d’avoir résidé de manière régulière et ininterrompue en France, depuis au moins 5 ans au moment de la conclusion du prêt.

Le montant maximum du prêt atteint 15 000 € pour une durée maximale de 2 ans. Il faut en faire la demande auprès des établissements bancaires. Vous avez en outre la possibilité de rembourser le prêt en différé, à savoir à la fin de vos études.

L’aide au mérite

L’aide au mérite est une aide destinée aux étudiants boursiers ayant obtenu une mention « Très bien » au baccalauréat. En fonction de leur situation, ils peuvent prétendre à une aide estimée entre 900 € et 1 800 €. Plus exactement, les bourses dont le montant est de 1 800 € sont destinées aux étudiants ayant eu leur baccalauréat avant 2015. Pour ceux qui ont obtenu leur baccalauréat après 2015, la bourse s’élève à 900 €. Il est possible de bénéficier de cette aide jusqu’à l’âge de 28 ans, sauf cas d’exception.

Le prêt à taux zéro

Pour les étudiants non boursiers, le prêt à taux zéro (ou le prêt à 0 %) vous permet de financer vos études sans payer d’intérêt. Ce sont des dispositifs avantageux, souvent négociés ou garantis par l’État. Ils sont accordés aux étudiants de l’enseignement supérieur, certains d’avoir un emploi au terme de leurs études. Vous pouvez d’ailleurs rembourser le prêt une fois votre premier emploi en poche.

À cela s’ajoutent des conditions préférentielles, dues à des accords conclus avec certains établissements scolaires partenaires. Ainsi, la Banque populaire offre par exemple des prêts de 1 000 € afin de payer les coûts de la rentrée comme les frais d’inscription, les frais d’achat de livres, etc. Cette somme peut être remboursée sans frais, au maximum 3 mois après le prêt. D’autres durées de remboursement existent : vous pouvez également rembourser un prêt du même montant, sur 12 mois.

L’aide d’urgence

Le CROUS propose, à travers le fonds national d’aide d’urgence, une aide financière exceptionnelle. Elle sert à aider les étudiants en difficulté et peut prendre deux formes. Elle peut être ponctuelle et ainsi, attribuée en un seul versement. Son montant maximum est de 1 687 € par mois.

Il peut également s’agir d’une aide annuelle. Son montant peut atteindre 5 612 € maximum. Pour bénéficier de cette aide, il faut être âgé de moins de 35 ans au 1er septembre de l’année pour laquelle l’aide est demandée. Cette condition ne s’applique pas aux étudiants en situation de handicap, reconnus par la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées.

L’aide d’urgence ponctuelle

L’aide ponctuelle (ou allocation ponctuelle) intervient pour un étudiant en grande situation de difficulté. Elle est versée lorsque l’aide annuelle ne peut pas l’être. L’aide ponctuelle permet à l’étudiant en difficulté de poursuivre ses études. Sa situation est examinée à travers une évaluation sociale. En outre, cette aide peut être cumulée avec entre autres, une bourse sur des critères sociaux, une aide à la mobilité internationale ou une aide au mérite.

Pour en bénéficier de l’aide d’urgence ponctuelle, il suffit d’être inscrit dans une formation initiale auprès d’un établissement de l’enseignement supérieur. Par ailleurs, si la situation de l’étudiant l’exige, plusieurs aides ponctuelles peuvent être exceptionnellement versées au cours d’une même année universitaire.

Dans ce cas, le directeur du CROUS peut aussi autoriser le versement anticipé de cette aide. Ceci, sans consultation du dossier de l’étudiant par la commission, mais après une évaluation sociale.

L’aide d’urgence annuelle

L’aide d’urgence annuelle est un financement pour certaines situations de longue durée, qui ne permettent pas l’attribution d’une bourse sur critères sociaux. Elle est versée aux étudiants concernés pendant toute l’année scolaire, en 10 mensualités. Elle permet à l’étudiant qui en bénéficie d’être exonéré des droits de scolarité à l’université et de cotisation sécurité sociale étudiante.

La demande se fait à travers le dossier social étudiant (DSE), disponible sur le site du CROUS de son académie. L’étudiant doit alors expliquer dans le dossier sa situation spécifique.

La bourse Erasmus+

Il est possible de bénéficier d’une bourse afin de financer une partie d’un séjour universitaire à l’étranger. La bourse Erasmus est adressée aux étudiants qui étudient dans un établissement étranger, aux étudiants qui effectuent un stage à l’étranger. Pour être éligible à cette bourse il faut faire ses études dans un pays localisé dans l’Espace économique européen (EEE), en Turquie ou en Macédoine. Bien sûr, votre séjour doit être régulier dans ces pays. En France par exemple, il faut demander un rendez-vous en préfecture afin d’obtenir son titre de séjour. En outre, il faut être inscrit dans un établissement de l’enseignement supérieur. Les études doivent s’inscrire dans le cadre d’un échange inter établissement. Cela veut dire que votre établissement d’origine doit avoir signé une charte Erasmus.

La durée du séjour ou stage doit être comprise entre 3 et 12 mois maximum, 10 mois, plus exactement, pour un séjour d’études. Il faut faire la demande auprès du bureau des relations internationales de son établissement. L’étudiant aura ainsi accès à la liste des établissements partenaires.

Le montant d’une bourse Erasmus est évalué en fonction du coût de la vie dans le pays d’accueil et le projet de mobilité : étudier ou effectuer un stage. S’il s’agit d’étude, le montant est entre 200 et 300 euros par mois dans les pays où le coût de la vie est élevé. Généralement, le montant de la bourse d’études est compris entre 150 et 250 euros par mois. Lorsque le projet consiste à effectuer un stage, l’étudiant gagne entre 350 et 450 euros par mois dans les pays où la vie est la plus chère. Les pays comme l’Autriche, le Danemark, la Finlande, l’Irlande, l’Italie, la Norvège, le Royaume-Uni, la Suède et le Liechtenstein. Dans le cas où le stage a lieu dans un autre pays de l’EEE, en Turquie ou en Macédoine, le montant de la bourse se situe entre 300 et 400 euros par mois.

Le dispositif Sésame

Le dispositif sésame s’adresse aux étudiants non boursiers, dont les parents ne sont pas imposables. Cette bourse leur ouvre l’accès à l’aide au mérite et/ou à l’aide à la mobilité internationale.

Le passeport mobilité

Si vous êtes un étudiant originaire des DOM et TOM, boursier ou non, qui étudie en France métropolitaine ou en Outre-mer, vous pouvez bénéficier du passeport mobilité. Il s’agit d’un billet aller-retour pour chaque année universitaire.

L’aide au logement

L’aide au logement destiné aux jeunes et étudiants boursiers ou non, répond aux mêmes conditions d’attribution que celles octroyées au plus grand nombre.

L’aide personnalisée au logement (APL)

Cette aide est réservée aux logements faisant l’objet d’une convention avec l’État. Son montant dépend du montant du loyer, des revenus dont vous disposez — pas ceux de vos parents, du type de logement et de sa localisation. Les conditions varient également en fonction de la région où vous faites la demande. D’ailleurs, vous devez demander une telle aide au moment où vous emménagez, sur le site de la CAF. Veillez à vous munir du bail de location afin de bien remplir le dossier. Le délai d’attente avant le premier versement est d’environ deux mois.

La garantie Loca Pass

La garantie Loca Pass peut être sollicitée par les jeunes de moins de 30 ans et les salariés du secteur privé non agricole. Il s’agit d’un système de caution gratuite, qui a pour but de prendre en charge les loyers impayés à la place du locataire. Le montant maximum de la garantie s’élève à 9 mois de loyers et de charge, plafonné à 1 200 € par mois. Tournez-vous vers l’organisme d’Action logement le plus proche, pour en bénéficier.

La garantie vitale

La garantie Vitale est également une caution locative pour jeunes locataires voulant couvrir leurs impayés de loyers. Ainsi, Action Logement verse les sommes dues directement au bailleur. Celui-ci va par la suite se faire rembourser par le locataire.

L’allocation pour la diversité dans la fonction publique

L’allocation pour la diversité dans la fonction publique s’adresse aux étudiants préparant un concours de la fonction publique. Il n’y a pas d’âge limite pour en bénéficier. Son montant s’élève à 2 000 €.


Need an appointment at the prefecture?

336 prefectures and sub-prefectures, 686 types of meetings. Unlimited real-time email and SMS alert. No account creation. 9.90€

Get an appointment

Get your appointment in 15 days on average

About

Rendez-vous Préfecture offers you to be alerted instantly as soon as an appointment is available in your prefecture, which works for all types of appointments and in all the prefectures and sub-prefectures of France.

© 2022 Rendez-vous Préfecture